Neige sur les cols alpins © Alamy
Arc-en-ciel sur les Granges du Galibier © Arnaud Bachelard
Traversée des Alpes à vélo sous la pluie © shutterstock
Soleil sur l'Iseran © Brice Milbergue
south

À quel moment de l’année partir sur Route des Grandes Alpes® ?

Route des Grandes Alpes® est une route d’altitude située en montagne.

Son ouverture en intégralité est soumise aux conditions d’enneigement. En montagne rien n’est jamais assuré : veillez donc au départ à vous renseigner sur l’état des routes et à l’accès aux cols, surtout les plus élevés. Si certains d’entre eux ne sont pas ouverts, utilisez les variantes pour contourner l’obstacle. Pour vous renseigner avant de vous engager : www.infotrafic.com ou auprès des offices de tourisme de l’itinéraire.

Quel est le moment le plus favorable pour se lancer sur Route des Grandes Alpes® ?

Les deux périodes idéales pour se lancer sur Route des Grandes Alpes® sont les « ailes de saison » : de mi-juin (ouverture des cols) à mi-juillet et de fin août à mi-octobre. Septembre est souvent une très bonne période, même si les jours sont plus courts. Nous déconseillons de partir en août car le trafic routier est souvent intense, ce qui est peu agréable voire dangereux.

Pourquoi choisir les ailes de saison ?

D’abord parce que la fréquentation touristique est moins importante qu’en haute saison d’été (14 juillet – 15 août principalement). Le trafic est plus limité et vous roulez plus tranquillement. Ensuite, parce que les températures étant plus douces, les conditions sont propices à la pratique du vélo en itinérance.

Quel est le risque météo ?

En montagne tout est possible, surtout en altitude ! Certaines images du Tour de France, bloqué par la neige ou frappé par la tempête, restent dans les esprits. Ayez-donc bien le réflexe Météo France : www.meteofrance.com/meteo.montagne. Le 33 (0)8 99 71 02 + numéro du département vous propose un accès direct à toutes les prévisions météo à l'échelle départementale (2,99 € / appel + prix appel).

Tous les cols sont-ils ouverts ?

Certains cols sont normalement ouverts toute l’année : Gets, Aravis, Saisies, Télégraphe, Lautaret, Vars, Couillole, Saint-Martin, Turini et Castillon. La plupart des cols ouvrent vers la fin du mois de mai. Mais les plus hauts, comme l’Iseran, le Galibier ou le col d’Izoard, ne sont accessibles qu’à partir de la mi-juin, voire même après le 20 juin en cas d’enneigement important. Les cols restent ouverts jusqu’à la fin octobre. Ils ferment en général dès les premières chutes de neige, qui varient en fonction des altitudes, de la latitude et de la météo. La fermeture de certains cols ne vous empêche pas forcément de partir. Certaines variantes, voire les fonds de vallée, permettent de contourner les obstacles les plus notables.