Le col de la Cayolle, un des plus beaux cols de la RGA © Lionel Terrail
Célébration du passage du col de la Cayolle © Lionel Terrail
Final du versant nord du col de la Cayolle © Lionel Terrail
Le Col de la Cayolle, départ de randonnées vers le Parc National du Mercantour © Philippe Lemonnier
south

Col de la Cayolle

Si beau, si tranquille

Altitude 2326 m

Massifs du Pelat et du Mercantour-Argentera

Département Alpes-de-Haute-Provence

Topo versant Nord

col de la cayolle - profil versant nord

Le dernier « 2000 » au programme de l’itinéraire de la Route des Grandes Alpes, le plus long – près de 30 km – mais le plus facile, seuls les 5500 derniers mètres vous obligeront à fournir un petit effort. Petite précision: c’est l’un des plus beaux cols des Alpes ! Dans un magnifique décor sauvage, on vous fichera la paix, les touristes préférant passer par la Cime de la Bonette et ses 2802 m ou le Col d’Allos, variantes possibles de cette Route des Grandes Alpes. Au sommet à 2326 m d’altitude, sublime décor minéral et votre regard tentera de distinguer vers le Sud le front de la Mer Méditerranée… Attention à la descente, elle est vertigineuse, faites une ou deux pauses dans les premiers lacets pour profiter de sublimes vues sur la Vallée du Var. 

Topo versant Sud

Col de la cayolle - profil versant sud


Au départ de St-Martin-d’Entraunes (alt. 1043 m), c’est une longue ascension qui vous attend avec 20,3 km et beaucoup plus difficile que le versant Nord avec 1283 m de dénivelé positif à 6,5% de moyenne. En remontant la Vallée du Var (où il prend sa source à
 Estenc), vous aurez le plaisir d’évoluer dans un décor sublime au sein du Parc National du Mercantour.

Sous le regard de la Pointe de la Figulière (alt. 1644 m), vous pourrez vous échauffer tranquillement jusqu’à Entraunes avec 5,5 km à 4% de moyenne. Vous franchirez à l’occasion les Rochers de Bramus sous le Tunnel de Bramus (230 m avec éclairage moyen mais suffisant
 pour le passage à vélo) qui marqueront un net rétrécissement de la Vallée du Var.

À Entraunes, vous basculez sur la rive droite du Var et les hostilités débutent sérieusement : 4 km à 8% en passant par le Pont de Garibaldi.

La moitié de l’ascension est derrière vous. Profitez d’un replat de 1,1 km à 3/4%, et il n’y en aura plus un seul jusqu’au sommet, pour vous refaire une petite santé. La végétation se fait plus rare, gare à la surchauffe si grand soleil. Vous traverserez aussi
 un nouveau tunnel creusé dans la roche (il est ajouré, pas besoin d’éclairage) et un nouveau pont, celui de St-Roch.

La pente se cabre à nouveau à l’abord du hameau de St-Sauveur Chapelle et ne vous lâchera plus jusqu’au col : 7,5% de moyenne durant les 9,7 prochains kilomètres. La montée sera magnifique avec le passage à Estenc et son joli plan d’eau, une dizaine de lacets
 qui offrent des vues spectaculaires sur la vallée au Sud avec la Roche Grande (alt. 2752 m), la Tête de Gorgias (alt. 2621 m) et la Pointe Côte de l’Âne (alt. 2916 m). Attention, au PK16,5, petit tunnel creusé dans la roche en coude et assez sombre. Bel effort donc à fournir pour atteindre le Col de la Cayolle à 2326 m d’altitude.

Parcours à la carte

Auteur

Joris Lesueur

webmaster de alpes4ever.com

contact@alpes4ever.com